Moins de soldats, plus de drones, la stratégie de l’armée britannique

Posted On 23 Mar 2021
Comment: Off

Pour s’adapter aux « menaces du futur », l’armée britannique a annoncé lundi un plan de modernisation. Le nombre de soldats va diminuer et dans le même temps, les investissements dans les nouvelles technologies vont augmenter. Drones, robots, appli, le champ de bataille ne sera plus le même.

L’armée britannique doit se réinventer. Face aux nouveaux risques de cyberattaques, à la menace de la Russie et de la Chine, et sans l’Europe, le Royaume-Uni veut trouver une nouvelle place sur la scène militaire internationale. Le gouvernement a annoncé lundi son plan. Il va diminuer les effectifs militaires : 72 500 soldats en 2025 contre 76 500 aujourd’hui et augmenter sa capacité navale (notamment dans les sous-marins et les navires). 

Autre point important, les investissements dans les nouvelles technologies vont également augmenter, surtout l’acquisition et le développement de drones. Ce plan pour le futur de l’armée britannique « marque une évolution de la mobilisation de masse vers la rapidité de l’âge de l’information, la préparation et la pertinence nécessaires pour se confronter aux menaces du futur« , a expliqué le ministre de la Défense Ben Wallace. Le gouvernement a notamment annoncé 1,5 milliards de livres pour construire une « colonne vertébrale numérique » qui permettra de partager et d’exploiter des vastes quantités de données. A noter enfin la création de la « National Cyber Force », dédiée aux cyberguerres.

La taille ne fait pas la force

Pour Ben Wallace, ministre britannique de la Défense, la force ne se compte pas en nombre de munitions ou d’hommes. Selon lui, les précédentes lois militaires mettaient l’accent sur la taille mais pas sur la qualité, « l’armée avait beaucoup de navires mais la plupart pas en bon état« . Pour sa part, le général Nick Carter, à la tête des forces armées britanniques, estime qu’il est plus judicieux de se concentrer « sur la létalité, la pertinence, la résilience et l’état de préparation » des armées plutôt que sur leur taille.

Lire la suite sur:

https://www.franceculture.fr/geopolitique/moins-de-soldats-plus-de-drones-la-strategie-de-larmee-britannique

Related Posts