Soyez Prêts !

Guide de préparation
aux situations d’urgence

Disponible sur le portail interministériel
de prévention des risques majeurs
http://www.risques.gouv.fr

Faire face en attendant les équipes de secours

Lorsqu’une catastrophe se produit, les équipes de secours pourraient mettre quelques heures ou quelques jours avant d’arriver. En effet, en situation d’urgence, les secours devront d’abord venir en aide aux personnes dont le besoin est immédiat.

Pendant cette période, il peut vous être demandé d’évacuer immédiatement votre domicile ou, à l’inverse, de rester confiné.

Selon la situation, il est possible qu’il n’y ait plus d’électricité, ni d’eau courante. C’estpourquoi, en prenant dès maintenant des mesures simples de préparation, pour vousmême et votre famille, vous pourrez faire face à la situation et attendre les équipes de secours dans de bonnes conditions.

Table des matières

Connaître les risques majeurs de sa région

Qu’est-ce qu’un risque majeur ?
Deux critères caractérisent un risque majeur :

◊ sa faible fréquence ;
◊ son énorme gravité : nombreuses victimes, dommages importants aux
biens et à l’environnement.

Parmi les risques majeurs, la plupart peuvent survenir sans prévenir et se développer à grande vitesse : tremblements de terre, attentats, mais à l’inverse, certaines situations, notamment météorologiques, peuvent être anticipées : cyclones, canicules, innondations... Dans ce cas, une communication d’annonce et de prévention est assurée par les pouvoirs publics sur les grands médias.

Quels sont les risques dans votre région ?

Les risques auxquels vous êtes exposés peuvent varier selon les région, c’est
pourquoi, afin de mieux vous préparer, il faut connaître les risques qui sont
propres à la vôtre.

Toutes les préfectures ont un site internet1 sur lequel vous trouverez les informations de prévention utiles au regard des risques existant sur leur territoire, dont le “Dossier Départemental des Risques Majeurs” (DDRM).
L’information des citoyens sur les risques naturels et technologiques majeurs est un droit inscrit dans le Code de l’Environnement (article L125-2 du Code de l’Environnement).

Elle doit permettre à chacun de connaître les dangers auxquels il est exposé, les dommages prévisibles, les mesures préventives qu’il peut adopter pour réduire sa vulnérabilité, ainsi que les moyens de protection et de secours mis en oeuvre par les pouvoirs publics. Le DDRM est aussi librement consultable par toute personne à la préfecture et en sous-préfecture, ainsi qu’à la mairie des communes listées dans le DDRM.

C’est une condition essentielle pour que chaque citoyen acquière un comportement responsable face au risque.

L’information préventive contribue également à construire une mémoire collective et à assurer le maintien des dispositifs collectifs d’aide et de réparation

. Afin de connaître le site de votre préfecture :
http://www.interieur.gouv.fr/ (rubrique “Les préfectures”)

2. Préparer un plan d’urgence personnalisé

Réaliser un plan personnalisé pour son foyer est important, car chaque famille a ses spécificités : mode d’habitation, lieu de travail, écoles, nombre d’enfants ou de personnes âgées, malades, etc.

 Votre plan familial
Assurer la sécurité de votre domicile

Lors d’une situation d’urgence, il est nécessaire de sécuriser son habitation.
C’est pourquoi les adultes et les enfants en mesure de le faire doivent savoir
comment couper l’alimentation en eau, en électricité et en gaz de leur domicile.

EAU
Emplacement du robinet
Consignes d’arrêt
Téléphone des services publics

GAZ
Emplacement du robinet
Consignes d’arrêt Coupez l’alimentation uniquement lorsque les autorités
vous disent de le faire
Téléphone des services publics

Electricité
Emplacement du disjoncteur
Consignes d’arrêt
Téléphone des services publics
Extincteur

Utile : N’hésitez pas à réaliser des dessins, même sommaires, des emplacements de l’alimentation en eau, en gaz…

Numéros d’urgence

La liste des numéros d’urgence doit être établie avec attention et placée près de votre téléphone. Vous pouvez aussi programmer ces numéros sur vos téléphones fixes et mobiles.

Tableau à compléter
Numéro d’urgence européen 112
Pompiers 18
Police 17
Commissariat proche
SAMU 15
Médecin de famille
EDF
Gaz de France
Service des eaux
Hôpital

Nécessaire : apprendre aux enfants comment composer les numéros de téléphone d’urgence et celui de la personne ressource.

Numéros de personnes ressource

Une personne ressource doit être désignée comme prioritaire pour tous les
membres de votre famille. Il est important qu’elle soit suffisamment éloignée géographiquement afin qu’elle ne soit pas susceptible d’être touchée par l’événement qui vous frappe.

S’y ajoutent des contacts utiles selon la situation : voisins, famille, amis, compagnie d’assurance, autres (en précisant le nom, les téléphones du domicile, portable, du travail, les courriels et l’adresse).

Si vous ne connaissez personne près de votre région, rapprochez-vous de vos collègues de travail, d’associations culturelles…

Personnes ressources à appeler en cas d’urgence
Tableau à compléter
Prénom Nom Téléphone

Les scénarios d’évacuation

Lorsque c’est possible, il est souhaitable de prévoir deux sorties de secours pour toutes les pièces de la maison.

Si vous habitez un appartement, n’utilisez pas l’ascenseur.

Prévoyez des itinéraires pour quitter votre quartier en cas d’évacuation obligatoire, en veillant à pouvoir atteindre les sorties de ville le plus rapidement possible au Nord, au Sud, à l’Est, et l’Ouest. Les autorités vous aideront par messages radio en temps réel.

2b. Votre plan d’urgence de quartier
Invitez vos voisins à réaliser leur plan d’urgence familial et entendez-vous avec eux afin que toutes les personnes qui pourraient avoir besoin d’une aide supplémentaire en bénéficient.

Préparez les jumelages et les covoiturages qui doivent l’être.

À faire : un exercice collectif de sortie de votre habitation au moins une fois par an.

Les lieux de rassemblement
Choisissez des endroits sûrs où tous les membres de votre famille se rassembleront en cas d’évacuation d’urgence du domicile. Le lieu peut être proche de votre maison si la famille s’y trouve au moment de l’événement, mais il peut utilement se situer ailleurs si la famille se trouve dispersée à ce moment. Dans ce dernier cas, il faut privilégier un lieu proche des écoles si vous avez des enfants ou proche de votre lieu de travail.

Solidarité : repérez autour de chez vous les personnes vulnérables qui auraient besoin d’aide pour évacuer.

Utile : faites des copies des documents importants (passeport, permis de conduire). Conservez-les chez vous, mais aussi chez un ami ou membre de votre famille.

Précautions particulières pour les enfants
Informez-vous sur les politiques d’urgence des écoles auprès des responsables de l’établissement.

Les personnes nécessitant des soins
Notez tous les détails concernant votre état de santé (maladies chroniques, allergies, chirurgies, antécédents médicaux, tests de dépistage, vaccins récents, coordonnées des personnes ressources, numéro de sécurité sociale).

Voyez avec votre médecin quel serait le contenu nécessaire d’un sac prêt à emporter contenant la réserve de médicaments et de fournitures médicales pour deux semaines, ainsi que les ordonnances et les documents médicaux appropriés.

Tableau à compléter
Informations particulières
sur l’état de santé
Médicaments
et fournitures médicales
Soins à dispenser

3. Votre sac d’urgence :

l’équipement nécessaire en cas d’évacuation

Dans une situation d’urgence, les réseaux d’eau courante, d’électricité, de téléphone peuvent être coupés. Vous devez être prêt à vivre de manière autonome quelques jours avec certains articles essentiels, à votre domicile (confinement) ou en dehors après un ordre d’évacuation. Attention à ce le sac ne soit pas trop chargé, vous pourriez avoir à marcher avec.

Préparez les objets de première nécessité indiqués ci-après et regroupez-les dans votre sac d’urgence. Placez-le dans un endroit facile d’accès pour pouvoir le prendre le plus rapidement possible.

A l’avance (si possible)

ˆ Eau : six litres par personne en petites bouteilles ;
ˆ Nourriture de secours consommant peu d’eau : barres énergétiques, fruits secs, conserves, petit pots pour bébé, etc.
ˆ Outils de base : couteau de poche multifonction, ouvre-boîte…
ˆ Lampe de poche avec deux jeux de piles de rechange ou bien une lampe sans
pile à manivelle (dynamo).
ˆ Bougies avec allumettes ou briquet.
ˆ Radio avec piles ou batteries, ou bien une radio sans pile à manivelle
ˆ Trousse médicale de premiers soins : bandelettes, alcool, sparadrap, paracétamol, antidiarrhéique, produits hydro-alcooliques pour les mains, etc.
ˆ Un double des clés de maison (pour éviter d’avoir à les chercher et risquer de
laisser sa porte ouverte ou se retrouver bloqué dehors ensuite)
ˆ Un double des clés de voiture (pour éviter de les chercher, ou de les oublier
et perdre du temps en cas d’évacuation par la route)
Au dernier moment
ˆ Vos médicaments de traitement en cours
ˆ Un téléphone portable avec batterie chargée
ˆ Argent liquide ou carte de crédit
À prévoir également
ˆ Vêtements et chaussures de rechange
ˆ Papier hygiénique, hygiène personnelle
ˆ Sacs de couchage
ˆ Jeux divers : cartes, dés, dominos, etc. (si la situation devait durer, cela permettrait de passer le temps)
Pratique : protégez dans un sac plastique les objets de valeur et les papiers importants.
Nécessaire : vérifiez les dates de péremption de la nourriture et des médicaments.
Guide de préparation aux situations d’urgence Page 9
4. Les trois consignes clés d’une bonne protection
4a. Avant une situation d’urgence
◊ Recherchez les informations sur les risques de votre région
◊ Concevez votre plan personnel de secours (mise à jour nécessaire tous les ans).
◊ Préparez votre équipement de secours nécessaire en cas d’évacuation.
◊ Consultez le site www.risques.gouv.fr afin de connaître les risques majeurs et vous préparer à y faire face.

4b. Pendant la situation d’urgence

◊ Votre action la plus efficace sera de rester informé en permanence des actions de secours prises par les pouvoirs publics et de respecter strictement les consignes communiquées, notamment d’évacuation de votre domicile ou de la zone sinistrée.

◊ Écoutez en permanence la radio ou la télévision, et plus particulièrement votre radio locale de service public.

◊ Soyez attentifs aux messages par porte-voix d’où qu’ils proviennent (véhicule terrestre, maritime ou aérien).

◊ Soyez en alerte des messages transmis par sirènes qui peuvent inviter à évacuation.

◊ Restez où vous êtes jusqu’à ce que la sécurité soit assurée ou que l’on vous
donne l’ordre d’évacuer les lieux.

◊ Gardez près de vous votre sac d’urgence.

◊ Pesez avec calme les avantages et les inconvénients, au cas où vous devriez seul envisager l’évacuation du domicile par votre famille.
Respectez l’ordre d’évacuation

◊ L’ordre d’évacuation est donné par les autorités uniquement lorsqu’elles ont des raisons de croire que vous êtes en danger. C’est pourquoi il faut rester où vous êtes jusqu’à ce que l’on vous donne l’ordre d’évacuer les lieux ou que la sécurité soit assurée.

◊ Si vous recevez l’ordre d’évacuer les lieux, apportez avec vous votre sac d’urgence, les médicaments dont vous avez besoin, vos ordonnances, les papiers d’identité de chacun des membres de la famille, des copies des papiers essentiels de la famille et un téléphone portable.

◊ Verrouillez les portes de votre domicile et utilisez les voies de secours préconisées par les autorités ou suivez les itinéraires d’évacuation que vous avez préalablement repérés.

Respectez l’ordre de confinement

Si les responsables locaux vous conseillent de vous « abriter sur place », vous devez demeurer à l’intérieur de votre domicile ou de votre lieu de travail, et vous protéger à cet endroit.

Afin de vous protégerau mieux, il est conseillé d’agir ainsi :
◊ Fermez et verrouillez toutes les fenêtres et les portes donnant sur l’extérieur.
◊ Éteignez tous les ventilateurs et systèmes de chauffage et de climatisation
d’air.
◊ Allez dans une pièce située au-dessus du niveau du sol, si possible sans
fenêtre.
◊ Utilisez du ruban adhésif pour calfeutrer les fentes des portes et éventuellement celle des fenêtres.
◊ Écoutez la radio ou regardez la télévision régulièrement jusqu’à ce qu’on
annonce que la situation est revenue à la normale ou qu’une évacuation est
nécessaire.

4c. Après la situation d’urgence

◊ Il est nécessaire d’être conscient de tous les dommages causés, au niveau
matériel, mais surtout humain, et des dangers encore existants suite aux
dégâts matériels.

◊ En cas d’évacuation, ne retournez à votre domicile que lorsque les pouvoirs publics vous en donneront la permission.

◊ Faites appel aux services de secours ou à un professionnel pour remettre en marche l’électricité ou le gaz.

◊ Faites-vous aider par votre médecin pour faire face aux conséquences émotionnelles et psychologiques qui peuvent survenir.

◊ Cela vaut particulièrement pour les enfants. Parler de son expérience aide à comprendre la situation et à s’inscrire dans un nouvel équilibre de vie.

Maintenant, vous savez quoi faire…

Restez informé en visitant
le portail interministériel
de prévention des risques majeurs
http://www.risques.gouv.fr

Guide établi par le Service d’Information du Gouvernement (SIG)
en partenariat avec :
◊Ministère de la Défense
◊Ministère de l’Économie
◊Ministère de l’Écologie
◊Ministère de la Santé
◊Ministère du Travail
◊Ministère de l’Agriculture
◊Ministère de l’Intérieur
◊Ministère des Affaires étrangères et européennes