Un 14-Juillet pour “gagner l’avenir”

Posted On 14 Jul 2021
Comment: Off
Tag:

L’an passé, il n’y avait pas eu de célébration sur les Champs-Elysées mais une cérémonie réduite place de la Concorde avec un hommage appuyé aux soignants, dans le cadre d’une cérémonie inédite dicté par la crise de Covid-19.

Cette année ? La “vigilance reste élevée”, prévient Emmanuel Macron, mais malgré la dégradation des chiffres après plusieurs semaines d’amélioration, l’heure des “retrouvailles” a sonné, a-t-il aussi souligné, lundi soir. Et le défilé traditionnel du 14-Juillet s’en voudra aujourd’hui un symbole fort, à l’heure où “le quotidien de chacun [reprend] un tour plus normal”, dit le président.

Concrètement, les Françaises et les Français verront passer ce matin 73 avions et 24 hélicoptères au-dessus des Champs-Elysées où défileront 4 404 femmes et hommes, plus de 200 véhicules et 200 chevaux pour les troupes montées, soit, à peu de chose près, l’équivalent du défilé de 2019.

25 000 personnes avec Pass sanitaire attendues sur le parcours, 10 millions devant la télé pour un rendez-vous retrouvé du pays avec son armée… Ce 14-Juillet, saluera cette année encore, tous ceux qui auront “consenti des sacrifices pour défendre les valeurs de la France et protéger les intérêts supérieurs de la Nation, dans un monde plus difficile à comprendre dans sa complexité et où l’emploi de la force est de plus en plus désinhibé”, soulignera le président de la République… Ce constat d’instabilité internationale conduit désormais à une augmentation régulière du budget des Armées.

+1,7 milliard d’euros pour un total de 39,2 milliards en 2021 : avions, blindés, fusils d’assaut, la livraison des nouveaux équipements se poursuit, tandis que la cyberdéfense, le renseignement et le spatial sont les principaux bénéficiaires des efforts de recrutement, côté crédits militaires.

Cyberespace et soldat du futur

Un volontarisme budgétaire pour faire face aux défis actuels et futurs que l’Elysée entend montrer, aujourd’hui, aux citoyens contribuables. Car il faudra aussi leur adhésion pour “gagner l’avenir”, mot d’ordre du discours présidentiel et leitmotiv de la ministre des Armées Florence Parly, ce 14-Juillet.

Un avenir de coopération internationale qui, au Sahel, s’appellera plutôt task force européenne Takuba que Barkhane, Takuba achevant “avec succès” son premier mandat au Mali, selon Emmanuel Macron, tandis que les effectifs français – plus de 5 000 militaires actuellement – seront réduits de moitié d’ici 2023.

Mais aussi un avenir qui passera par l’aptitude des forces françaises à se projeter loin, longtemps, sur terre, sur et sous la mer, dans le ciel et l’espace comme dans le cyberespace… en étant prêtes à affronter un conflit de haute intensité.

“Gagner l’avenir” est “l’obsession quotidienne des milliers de personnes qui concourent aujourd’hui à ériger la défense de demain”, qui relèvent “les défis de l’innovation, [repoussent] nos limites industrielles et technologiques”, souligne le chef des Armées dans son message.

Et du très concret, en Occitanie, où, au sein de la 11e Brigade parachutiste, par exemple, la “tradition d’innovation” se traduit actuellement au 1er RCP de Pamiers et au 17e RGP de Montauban par l’évaluation pour l’armée de Terre d’un exosquelette dessinant les contours, très débattus, du soldat de demain (lire ci-dessous). Un combattant hyperéquipé et hyperconnecté… Mais qui aura face à lui d’autres “soldats du futur”, de plus en plus mercenaires ou “en jean et basket avec un AK 47” comme le résume l’analyste Michel Goya…

Cette année ? Le 14-Juillet célébrera également les 80 ans du serment de Leclerc à Koufra de poursuivre le combat jusqu’à la libération de la France.

L’innovation technologique ne devra jamais faire oublier qu’”au cœur de l’action et des combats restera l’homme”, rappellent aussi invariablement les militaires.

Les unités d’Occitanie qui défilent aujourd’hui

Ils font partie de ceux que l’on appelle parfois les “invisibles indispensables”. Ceux qui dans l’ombre ne comptent jamais leurs heures pour que tout fonctionne sur le terrain. Ainsi le 3e régiment du matériel de Muret (31) (photo), présent également à Montauban (82) et Vayres (33) qui défilera aujourd’hui sur les Champs-Elysées. Seul régiment du matériel à détenir la spécificité aéroportée (et spécialiste des parachutes), il assure en effet la maintenance des véhicules, armement, moyens de transmission ou moyens optiques de l’ensemble des régiments du quart Sud-Ouest de la France – et notamment de la 11e Brigade parachutiste ainsi que des Forces spéciales Terre et il est régulièrement projeté en opérations extérieures. Autre unité également remarquable par ses savoir-faire avec ses 35 métiers, et également présent à Paris ce 14-Juillet, c’est le 31e Régiment du Génie de Castelsarrasin (photo ci-dessous). Opérationnel sur tous les fronts, de l’appui au combat à l’appui au déploiement, il a ainsi vu plus de 730 de ses sapeurs projetés en 2020 sur de nombreux théâtres, notamment Barkhane et Chammal. Plongeurs, démineurs, fouille opérationnelle spécialisée, appui à l’aérocombat… À ces nombreuses capacités s’ajoute une force essentielle et indispensable à tous : il est leader en production d’eau et d’énergie pour l’armée de Terre.Côté ciel ? Défilera également le commandement de l’Espace, basé à Toulouse depuis 2019 qui atteindra sa pleine capacité en 2025 avec 520 personnes.Pour conclure, ce ne sera pas d’une unité mais d’un avion qu’il s’agira puisque le tout nouveauTBM940 de la DGA, construit à Tarbes, participera, lui, au défilé aérien.

Lire la suite sur:
https://www.ladepeche.fr/2021/07/14/un-14-juillet-pour-gagner-lavenir-9670437.php

GuerresMondiales.com
La rédaction de GuerresMondiales.com n’apporte aucun jugement personnel dans les infos qui vous sont livrées. Nos publications n’affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias mainstream de DIFFÉRENTS pays. Dans un conflits nous publions toutes les versions des attaques, par exemple (France>Turquie & Turquie>France) Comme dans chaque conflits c’est bien connu que des informations peuvent heurter la sensibilité de certaine personnes , être contradictoire, être propagande… Nous vous livrons l’information brute sans aucun jugement personnel avec leurs source. Toutes nos publications sont sans but lucratif gérer par 100% par des bénévoles Nous vous laissons le libre pensée. et c’est essentiel même IMPORTANT de faire votre propre avis sur l’information.