Royaume-Uni : Pendant la Seconde Guerre mondiale, les opérations des forces spéciales étaient plus transparentes qu’aujourd’hui

Posted On 04 Mai 2021
Comment: Off
Tag:

Des chercheurs ont exhumé des déclarations ministérielles oubliées depuis bien longtemps afin de montrer combien la culture du secret à Whitehall [quartier de Londres où se trouvent les principaux ministères, NdT] s’est renforcée à la fin des années 80, selon Murray Jones et Phil Miller.

Les ministres du gouvernement britannique étaient tout à fait désireux de donner davantage d’informations au Parlement concernant les forces spéciales militaires britanniques durant la seconde guerre mondiale et « la fin de l’empire » qu’ils ne le sont actuellement, révèle une nouvelle étude.

Actuellement les ministres prétendent avoir une « politique de tradition ancienne » consistant à ne pas faire de commentaires en ce qui concerne les SAS britanniques quand les parlementaires leur posent des précisions sur leurs opérations.

On estime que les forces spéciales, qui ont un effectif de plusieurs milliers de personnes et un budget de plusieurs milliards de livres sterling, sont impliquées dans huit guerres souterraines à l’étranger, dont le Yémen et le Mali.

Un rapport du group Action sur la violence armée [AOAV : Action on Armed Violence est une organisation caritative basée à Londres, qui mène des recherches et des activités de plaidoyer sur l’incidence et l’impact de la violence armée mondiale,NdT] a découvert que la « politique de tradition ancienne » des ministres toute en opacité n’a en fait pas existé avant la fin des années 80. Elle n’a été introduite que par le gouvernement de Margaret Thatcher au cours de l’enquête sur le très controversé meurtre de trois membres désarmés de l’IRA (Irish Republican Army) à Gibraltar en 1988.

Lire la suite sur:

https://www.les-crises.fr/royaume-uni-pendant-la-seconde-guerre-mondiale-les-operations-des-forces-speciales-etaient-plus-transparentes-qu-aujourd-hui/

Related Posts