Poutine met en garde contre une « ligne rouge » russe que l’Occident regrettera d’avoir traversé

Posted On 22 Avr 2021
Comment: Off

Dans un discours sur l’état de la nation, le président Vladimir Poutine a mis en garde contre une réponse «rapide et dure» aux menaces pour la sécurité, dans un message apparemment destiné au président Biden et délivré au milieu de grandes manifestations.

 Il a mis en garde de manière inquiétante contre les «lignes rouges» dans la sécurité de la Russie qui, si elles étaient franchies, apporteraient une puissante réponse «asymétrique». Il a rappelé une fois de plus aux dirigeants occidentaux la peur de l’arsenal nucléaire modernisé de son pays. Et il se vantait de la supériorité morale de la Russie sur l’Occident.

Pourtant, alors même que le président Vladimir V. Poutine s’en est pris à des ennemis étrangers réels ou perçus dans un discours sur l’état de la nation mercredi, des dizaines de milliers de Russes ont défié une forte présence policière pour se précipiter dans les rues pour contester son pouvoir. À Moscou, certains se sont rassemblés de l’autre côté de la rue du Kremlin pour scander «Va-t’en!»

C’était un instantané de la Russie dans la troisième décennie du règne de M. Poutine: un dirigeant confronté à une opposition de plus en plus en colère et désespérée mais fermement au pouvoir avec les vastes ressources de son pays et l’énorme appareil de sécurité à sa disposition.

Lire la suite sur:

ARTICLES CONNEXES