Le commandant du porte-avions américain revendique la liberté de naviguer en mer de Chine méridionale

Posted On 15 Sep 2021
Comment: Off

Le commandant d’un porte-avions américain déployé en mer de Chine méridionale a déclaré à RFA qu’il visait à garantir la « liberté de toutes les nations de naviguer dans les eaux internationales » – une mission qui l’a vu passer à seulement 50 milles marins d’un navire de sondage chinois opérant dans la zone économique exclusive (ZEE) d’Indonésie ce week-end.

Les registres mondiaux du trafic maritime montrent tôt dimanche que l’USS Carl Vinson (CVN-70) naviguait dans la mer de Natuna au large de l’Indonésie, près de l’endroit où le navire d’enquête chinois Haiyang Dizhi 10 opère depuis fin août.

Exceptionnellement, le super transporteur américain a également diffusé son emplacement, une décision qui, selon les analystes, serait destinée à montrer qu’il opère librement dans les eaux internationales. La Chine revendique la majeure partie de la mer de Chine méridionale pour elle-même.

Dans une interview exclusive avec RFA samedi, le commandant du Carl Vinson Strike Group, le contre-amiral Dan Martin, a déclaré : « Nos opérations dans la région sont vraiment l’expression de notre volonté de défendre à la fois nos intérêts et les libertés inscrites dans les lois. »

Le groupe aéronaval comprenant le porte-avions USS Carl Vinson (CVN-70) et trois autres navires militaires est entré en mer de Chine méridionale la semaine dernière pour mener des « opérations de sécurité maritime ».

Quelques jours plus tôt, l’Administration chinoise de la sécurité maritime a annoncé que tous les navires étrangers, y compris les porte-avions entrant dans ce que la Chine considère comme ses eaux territoriales, devaient en informer Pékin et se soumettre à la supervision chinoise.

En vertu du droit international, les eaux territoriales sont les 12 milles marins de mer qui s’étendent à partir du territoire terrestre d’un pays. Mais la Chine inclut également les eaux autour de ses îles artificielles récemment récupérées dans sa juridiction maritime malgré les protestations d’autres pays de la région.

 « Toute loi ou réglementation d’un État côtier ne doit pas enfreindre les droits de navigation et de survol dont jouissent toutes les nations en vertu du droit international », a déclaré Martin.

« Les revendications maritimes illégales et massives, y compris dans la mer de Chine méridionale, constituent une menace importante pour les libertés des mers, y compris la liberté de navigation, de survol et de commerce licite. »

« Nous n’allons pas être contraints ou forcés de céder les normes internationales », a-t-il déclaré.

Lire la suite sur:

https://www.rfa.org/english/news/china/usa-southchinasea-09132021185504.html

GuerresMondiales.com
La rédaction de GuerresMondiales.com n’apporte aucun jugement personnel dans les infos qui vous sont livrées. Nos publications n’affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias mainstream de DIFFÉRENTS pays. Dans un conflits nous publions toutes les versions des attaques, par exemple (France>Turquie & Turquie>France) Comme dans chaque conflits c’est bien connu que des informations peuvent heurter la sensibilité de certaine personnes , être contradictoire, être propagande… Nous vous livrons l’information brute sans aucun jugement personnel avec leurs source. Toutes nos publications sont sans but lucratif gérer par 100% par des bénévoles Nous vous laissons le libre pensée. et c’est essentiel même IMPORTANT de faire votre propre avis sur l’information.

ARTICLES CONNEXES