La France et l’Allemagne abandonnent leur projet de sommet russe après le tollé de l’UE

La France et l’Allemagne abandonnent leur projet de sommet russe après le tollé de l’UE

Les dirigeants de l’Union européenne n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur une proposition de la France et de l’Allemagne de tenir bientôt un sommet avec le président russe Vladimir Poutine après que la Pologne et les pays baltes ont déclaré que cela enverrait un mauvais message alors que les relations Est-Ouest se détériorent.

Après que le président américain Joe Biden a rencontré le président russe Vladimir Poutine à Genève le 16 juin, le président français Emmanuel Macron a déclaré que le premier sommet de l’UE avec Poutine depuis janvier 2014 serait « un dialogue pour défendre nos intérêts ». Il a insisté sur le fait que l’UE ne pouvait pas seulement être réactive dans sa diplomatie avec la Russie.

Mais après des discussions de fin de soirée lors de leur réunion à Bruxelles, les 27 dirigeants de l’UE ne sont pas parvenus à un accord, a déclaré vendredi la chancelière allemande Angela Merkel.

« C’était une discussion très complète, et pas facile », a-t-elle déclaré aux journalistes. « Il n’y a pas eu d’accord aujourd’hui sur une réunion immédiate des dirigeants », a-t-elle déclaré.

Les sommets de l’UE avec la Russie ont pris fin après que Moscou a annexé la péninsule ukrainienne de Crimée en mars 2014 et que l’Occident a imposé des sanctions.

Alors que le chancelier autrichien Sebastian Kurz s’est dit favorable à la proposition franco-allemande, de nombreux autres dirigeants s’y sont opposés.

« C’était une position commune de nombreux dirigeants » de ne pas changer la position sur la Russie, a déclaré le président lituanien Gitanas Nauseda après la rupture de la réunion. Il a dit plus tôt que l’idée était comme « essayer d’engager l’ours pour garder un pot de miel en sécurité ».

Le Premier ministre letton Krisjanis Karins a déclaré que l’UE risquait de récompenser la Russie avec un sommet même si la diplomatie n’a pas réussi à mettre fin au conflit dans l’est de l’Ukraine avec les séparatistes soutenus par la Russie.

Au lieu de cela, les dirigeants de l’UE sont revenus à une position familière d’avertissement de nouvelles sanctions contre Moscou si elle poursuivait ce que l’UE dit être une politique russe de désinformation, de cyberattaques et d’interférences secrètes pour tenter de diviser le bloc.

La Russie nie tout acte répréhensible.

Lire la suite sur:
https://www.theglobeandmail.com/world/article-france-germany-drop-plans-for-russia-summit-after-eu-outcry-2/

GuerresMondiales.com
La rédaction de GuerresMondiales.com n’apporte aucun jugement personnel dans les infos qui vous sont livrées. Nos publications n’affirme que des faits qui ont été notoirement diffusés sur des médias mainstream de DIFFÉRENTS pays. Dans un conflits nous publions toutes les versions des attaques, par exemple (France>Turquie & Turquie>France) Comme dans chaque conflits c’est bien connu que des informations peuvent heurter la sensibilité de certaine personnes , être contradictoire, être propagande… Nous vous livrons l’information brute sans aucun jugement personnel avec leurs source. Toutes nos publications sont sans but lucratif gérer par 100% par des bénévoles Nous vous laissons le libre pensée. et c’est essentiel même IMPORTANT de faire votre propre avis sur l’information.

ARTICLES CONNEXES