L’Union européenne estime que la liste des États hostiles de la Russie est infondée, selon la haute représentante

Posted On 16 Mai 2021
Comment: Off

L’Union européenne pense que les accusations russes d’actions inamicales sont infondées et demande instamment de reconsidérer la décision d’approuver une liste d’États étrangers hostiles, a déclaré samedi un communiqué du haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell.

Selon lui, « l’Union européenne déplore la publication de Mesures dans » Réponse aux actions inamicales d’États étrangers « , à la suite du décret sans précédent signé par le président Poutine le 23 avril. L’UE considère les allégations d’actions inamicales comme infondées. »

« Nous appelons la Russie à revoir sa décision, afin d’éviter une nouvelle détérioration de nos relations qui sont déjà sous tension. L’UE continuera à coordonner sa position avec ses partenaires », indique le communiqué.

« Nous exprimons notre pleine solidarité avec la République tchèque, un État membre de l’UE, et les États-Unis d’Amérique et appelons la Russie à respecter pleinement la Convention de Vienne », a conclu le responsable.

Les États-Unis et la République tchèque ont été inclus dans la liste des États étrangers hostiles approuvée par le gouvernement russe et publiée vendredi. Des mesures seront appliquées à leur égard conformément au décret du 23 avril 2021 du président russe Vladimir Poutine. Ce décret implique des restrictions allant jusqu’à une interdiction totale d’embaucher des ressortissants russes pour travailler pour des ambassades, des consulats et d’autres missions d’un État hostile.

La liste indique que la République tchèque ne sera pas autorisée à embaucher plus de 19 ressortissants russes pour travailler pour son ambassade, tandis que les États-Unis ne sont pas autorisés à en embaucher.

Lire la suite sur:
https://tass.com/world/1290061

ARTICLES CONNEXES