Les habitants des villages de Verishen et Akner ne peuvent plus utiliser les pâturages et élever du bétail en raison de la présence de militaires azerbaïdjanais

Posted On 14 Mai 2021
By :
Comment: Off

Le défenseur des droits humains Arman Tatoyan, ainsi que les représentants du Bureau et le chef de la communauté Goris Arush Arushanyan, ont tenu des réunions avec les habitants des villages de Verishen et Akner dans la province de Syunik. 

Comme l’a signalé le Bureau du Médiateur, Arman Tatoyan a présenté les résultats des activités d’enquête sur le lac Black et sa zone adjacente aux habitants des villages. Le 12 mai, les forces armées azerbaïdjanaises ont fait une incursion illégale à l’intérieur des frontières de la République d’Arménie, en particulier dans la région du lac Noir et ensuite vers les colonies civiles, évoquant une carte manifestement fausse. Le défenseur a souligné que les actions des militaires azerbaïdjanais n’avaient absolument aucune base légale.

Lors de la rencontre avec le défenseur des droits de l’homme, les habitants des villages ont alerté que la présence de militaires azerbaïdjanais armés dans la région du lac Noir et au-delà, vers leurs colonies, violait gravement leurs droits vitaux, mettait en danger leur sécurité et leur vie pacifique.

En particulier, les résidents ont également noté qu’ils ne peuvent plus utiliser les pâturages; élever du bétail, source de revenus pour leurs familles; ne peut pas garder de gros et petits bovins dans les étables et les faire paître; et ne peuvent pas être à l’aise quant à leur accès à l’irrigation et aux sources d’eau. La présence de militaires azerbaïdjanais armés met leur vie et leur sécurité en danger et perturbe leur paix.

Les habitants ont noté que les colonies de Verishen et d’Akner devraient être incluses dans la liste des communautés frontalières d’Arménie, ce qui leur permettra de bénéficier d’avantages socio-économiques.

L’une des justifications est que l’élevage du bétail est la principale source de revenus des habitants et que les pâturages des villages sont situés dans la région du lac Noir et ses zones adjacentes.

Ces questions et d’autres soulevées par les habitants des villages seront résumées par le Bureau des défenseurs des droits de l’homme, sur la base duquel des mesures seront prises pour garantir leurs droits, y compris le droit à la sécurité et aux besoins vitaux.

Lire la suite sur:
https://www.panorama.am/en/news/2021/05/14/Verishen-Akner-villages/2502339

ARTICLES CONNEXES