Sous-marins : menace sur la production française des moteurs

Posted On 05 Avr 2021
Comment: Off

La stratégie de Volkswagen pour son usine de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) inquiète les syndicats. Le site pourrait abandonner la production des moteurs Pielstick qui équipent la Marine nationale.

La direction a changé en décembre mais les tensions demeurent à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) chez Man Energy Solutions. « C’est une question de souveraineté industrielle, observela CFDT qui a déclenché une grève, ce vendredi 2 avril 2021. Notre savoir est menacé, comme l’aurait été celui des Chantiers de l’Atlantique pour le futur porte-avions français, en cas de vente à l’Italie. »

600 personnes employées

La filiale française de Volkswagen, qui n’a pas répondu à nos sollicitations, emploie 600 personnes. Elle construit des générateurs de secours pour centrales nucléaires, des groupes électrogènes à forte puissance et les moteurs des sous-marins nucléaires d’attaque français.

Lire la suite sur:

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/saint-nazaire-44600/a-saint-nazaire-menace-sur-la-production-francaise-des-moteurs-de-sous-marins-militaires-ffdfc17c-92cb-11eb-b7ad-118f2f0ec24d

ARTICLES CONNEXES