L’Australie investit dans une nouvelle technologie de missiles à longue portée pour la flotte navale

La flotte navale australienne sera équipée d’armes à longue portée guidées avancées pour se défendre contre les menaces maritimes dans un contexte de course aux armements régionale alimentée par l’affirmation croissante de la Chine dans tout l’Indo-Pacifique.

Le gouvernement fédéral annoncera lundi un investissement de 1 milliard de dollars pour démarrer le développement précoce du projet, qui fournira à la marine des missiles anti-navires de pointe, des missiles sol-air à portée étendue, des torpilles légères avancées et des capacités de frappe terrestre.

Avec une portée de plus de 370 kilomètres pour les missiles antinavires et sol-air, 1500 kilomètres pour les missiles terrestres maritimes, les nouvelles armes renforceront la protection des ressources maritimes et de la frontière de l’Australie et exposeront les adversaires à des risques à des distances beaucoup plus grandes.

La nouvelle capacité sera acquise pour défendre l’Australie et ses alliés contre un certain nombre de menaces dans le cadre d’une nouvelle stratégie de défense, qui met l’accent sur la protection de la nation et de ses alliés dans la région immédiate.

La Corée du Nord et la Chine ont accéléré ces dernières années leur développement de missiles balistiques à longue portée, qui peuvent parcourir plus de 5 500 kilomètres.

La ministre de la Défense, Linda Reynolds, a déclaré que les nouveaux investissements seraient réalisés dans les flottes de sous-marins et de surface actuelles et futures, afin de fournir à la Force de défense australienne plus d’options pour protéger les intérêts de l’Australie.

«Ces nouvelles capacités fourniront un moyen de dissuasion puissant et crédible qui garantira la stabilité et la sécurité dans la région», a déclaré le sénateur Reynolds.

La Défense a annoncé le mois dernier qu’elle commencerait à tester des missiles hypersoniques capables de parcourir au moins cinq fois la vitesse du son dans le cadre d’un nouvel accord avec les États-Unis pour développer des prototypes d’armes de nouvelle génération.

Selon le plan, les missiles hypersoniques seraient transportés par l’arsenal d’avions existant de la RAAF, notamment les Growlers, les Super Hornets, les avions de combat interarmées et les avions de surveillance Poséidon. Les missiles pourraient également être attachés à des aéronefs sans pilote tels que les nouveaux drones Loyal Wingman.

Au milieu des tensions croissantes entre les États-Unis et la Chine, le gouvernement Morrison a dévoilé en juin un plan de défense de 270 milliards de dollars sur 10 ans pour projeter une plus grande puissance militaire dans la région et défendre le continent dans une région de plus en plus instable.

Lire la suite sur:

https://www.smh.com.au/politics/federal/australia-to-invest-in-new-long-range-missile-technology-for-naval-fleet-20210124-p56wgb.html

Related Posts