Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a rejeté dimanche une affirmation de la France selon laquelle Téhéran était en train de construire ses armes nucléaires, la qualifiant de «non-sens absurde».

Posted On 17 Jan 2021
Comment: Off

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, dans une interview au Journal du Dimanche publiée samedi, a déclaré que l’Iran renforçait sa capacité d’armes nucléaires et qu’il était urgent que Téhéran et Washington reviennent à un accord nucléaire de 2015.

«Cher collègue, vous avez lancé votre carrière au cabinet en vendant des armes à des criminels de guerre saoudiens. Évitez les absurdités à propos de l’Iran », a déclaré Zarif dans un message Twitter, dans lequel il a tagué son homologue français @JY_LeDrian.

Le gouvernement du président français Emmanuel Macron a suscité des critiques de la part de certains pays et groupes de défense des droits pour son soutien aux actions de l’Arabie saoudite et autorisant l’utilisation potentielle d’armes qu’il a vendues à Riyad dans ses opérations au Yémen.

«Regard sur la réalité: VOUS déstabilisez NOTRE région. Arrêtez de protéger les criminels qui tronçonnent leurs détracteurs et utilisez vos armes pour massacrer des enfants au Yémen », a tweeté Zarif, faisant référence au précédent post de Le Drian en tant que ministre français de la Défense.

L’Iran, qui nie avoir cherché à fabriquer des bombes nucléaires, a rejeté samedi une déclaration de trois puissances européennes du parti qui mettait en garde la République islamique contre le début des travaux sur le combustible à base d’uranium métal pour un réacteur de recherche, affirmant qu’il violait le pacte nucléaire et avait de graves implications militaires .

Zarif a critiqué la France, l’Allemagne et la Grande-Bretagne – qui restent dans l’accord avec la Chine et la Russie – pour ne pas avoir appliqué l’accord depuis 2018, lorsque le président américain Donald Trump a abandonné l’accord et rétabli des sanctions économiques sévères contre l’Iran.

«Les dirigeants de l’E3 – qui comptent sur (la) signature des fonctionnaires de l’OFAC pour s’acquitter de leurs obligations en vertu du JCPOA (le Plan d’action global conjoint) – ont fait ZILCH pour maintenir le JCPOA (le plan d’action global conjoint). Vous vous souvenez de l’initiative mort-née d’EmmanuelMacron ou du non-paiement britannique de la dette judiciaire? Le JCPOA est vivant à cause de l’Iran et non de l’E3 », a tweeté Zarif.

Le président élu américain Joe Biden, qui prend ses fonctions le 20 janvier, s’est engagé à ramener les États-Unis à l’accord «si l’Iran reprend le strict respect» de l’accord qui imposait des restrictions strictes à ses activités nucléaires en échange de la levée des sanctions .

En réaction à la politique de «pression maximale» de Trump, l’Iran a progressivement violé de nombreuses restrictions de l’accord. Mais Téhéran dit qu’il pourrait rapidement inverser ces étapes si Washington lève d’abord ses sanctions.

Lire la suite sur :

https://www.reuters.com/article/uk-iran-nuclear-france/irans-zarif-tells-france-avoid-absurd-nonsense-about-tehrans-nuclear-work-idUKKBN29M0C7?edition-redirect=uk