Les sous-marins français victimes de la guerre au diesel

Posted On 13 Jan 2021
Comment: Off

Les futurs sous-marins nucléaires d’attaque français auront-ils leur moteur de secours? La filiale de Volkswagen chargée de les produire est dans le collimateur de Bercy. Paris craint que l’industriel n’arrête la production de ces engins spéciaux qui tournent au diesel. Illustration de la difficile comptabilité entre intérêts publics et privés.

Coup dur en perspective pour le programme Barracuda? Lancé en 1988, celui-ci prévoit d’équiper la Marine nationale de six sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) de classe Suffren, le premier ayant été lancé en septembre 2019, afin de prendre la relève des six SNA de classe Rubis, en service depuis plus de quarante ans. L’une des missions de ces bâtiments est de protéger les sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE), partie intégrante de la dissuasion nucléaire française.

Lire la suite sur:

https://www.ouest-france.fr/economie/a-saint-nazaire-menace-sur-les-moteurs-de-sous-marins-francais-7115409

https://fr.sputniknews.com/defense/202101131045065551-sous-marins-francais-guerre-au-diesel/