Les pires accidents de sous-marins depuis plus de 30 ans

Posted On 22 Avr 2021
Comment: Off

Un appareil indonésien porté disparu au large de Bali avec 53 hommes à bord repose la question de ces incidents rares mais souvent graves. En effet, plusieurs pays ont déjà été frappés par des accidents sous-marins meurtriers, dans le passé.

C’est rare mais lorsqu’un sous-marin vient Ă  disparaĂźtre des radars comme le KRI Nanggala 402, Ă  700 mĂštres de profondeur au nord de l’üle de Bali, avec 53 personnes Ă  bord, l’issue est souvent grave voire fatale. Pour rappel, voici les plus accidents mortels de sous-marins dans le monde, ces dix derniĂšres annĂ©es.

La Minerve : 52 disparus

Le 27 janvier 1968, La Minerve, sous-marin de la marine nationale française, coule en quatre minutes seulement lors d’une mission de routine au large de Toulon, dans le Var, avec 52 marins à bord.

Il faudra attendre un demi-siĂšcle pour localiser enfin l’épave, en 2019, Ă  quelque 45 km des cĂŽtes, brisĂ©e en trois morceaux. Seule certitude, la mĂ©tĂ©o Ă©tait trĂšs mauvaise. Quant à la cause du naufrage du Minerve, aucune des deux enquĂȘtes menĂ©es en 1968 puis en 2020 n’a jamais permis de l’Ă©tablir.

Le Komsomolets : 42 marins périssent, 27 sauvés

Le 7 avril 1989, un court-circuit provoque un incendie Ă  bord du Komsomolets, un sous-marin nuclĂ©aire d’attaque ultra-moderne qui navigue alors dans les eaux internationales Ă  500 km au large de la NorvĂšge.

La procĂ©dure de remontĂ©e d’urgence est dĂ©clenchĂ©e et l’engin de 110 mĂštres de long parvient Ă  la surface, permettant Ă  plusieurs dizaines de membres de l’équipage de fuir le navire en feu, en se jetant dans l’eau glaciale. 42 marins pĂ©riront, 27 seront sauvĂ©s.

D’autres drames dans les annĂ©es 60

En mars 1970, L’Eurydice disparaĂźt au large de Saint-Tropez avec 57 hommes Ă  bord. Le bĂątiment français s’est dĂ©sagrĂ©gĂ© aprĂšs avoir implosĂ©. Les dĂ©bris sont retrouvĂ©s en avril par 900 mĂštres de fond.

Deux ans plus tĂŽt, en mai 1968, 99 marins pĂ©rissent Ă  bord du Scorpion, submersible nuclĂ©aire amĂ©ricain disparu dans l’Atlantique au sud-est des Açores, aprĂšs avoir probablement Ă©tĂ© coulĂ© par l’une de ses torpilles.

En mars 1968, dans le Pacifique Nord Ă  environ 2 500 kilomĂštres d’HawaĂŻ, le sous-marin soviĂ©tique K-129 armĂ© de trois missiles nuclĂ©aires disparaĂźt avec Ă  son bord 98 membres d’équipage. En 1974, les Etats-Unis retrouvent l’épave Ă  5 000 mĂštres au fond de l’ocĂ©an.

Le 24 janvier 1968, le Dakar, un bĂątiment israĂ©lien effectuant son voyage inaugural avec 69 hommes Ă  bord est portĂ© disparu. Il sera retrouvĂ© au large de la CrĂšte en 1999.

En avril 1963, le USS Thresher coule avec 129 personnes Ă  bord Ă  400 km de la cĂŽte nord-est des Etats-Unis. Il s’agit du premier sous-marin nuclĂ©aire amĂ©ricain perdu en mer.

Le Koursk : les 118 membres d’équipage ont tous pĂ©ri

Le 12 aoĂ»t 2000, le Koursk, fleuron de la marine russe, coule lors de manƓuvres en mer de Barents, situĂ©e au nord-ouest de la Russie, aprĂšs l’explosion d’une torpille Ă  bord de ce sous-marin Ă  propulsion nuclĂ©aire.

Une opĂ©ration de sauvetage internationale ne pourra dĂ©buter que huit jours plus tard, retardĂ©e en grande partie par les rĂ©ticences de Moscou Ă  accepter l’aide occidentale.

Lorsque, le 21 aoĂ»t, les plongeurs norvĂ©giens qui intervenaient sur l’Ă©pave parviennent enfin Ă  ouvrir le sas, il est trop tard pour sauver les 23 marins qui avaient survĂ©cu quelques jours Ă  l’explosion. Les 118 membres d’équipage ont tous pĂ©ri.

Le Ming : 70 victimes

Le 2 mai 2003, l’agence officielle Chine Nouvelle annonce qu’un sous-marin de classe Ming qui participait Ă  un exercice prĂšs des Ăźles de Neichangshan, a Ă©tĂ© victime d’un dysfonctionnement mĂ©canique qui a provoquĂ© la mort des 70 membres d’équipage.

Peu de dĂ©tails ont filtrĂ© mais, selon des analystes, il s’agirait de l’accident de submersible le plus grave du pays depuis la crĂ©ation de la RĂ©publique populaire de Chine en 1949.

Le Nerpa : 20 tués, 21 blessés

Un accident survient Ă  bord du K-152 Nerpa, le 8 novembre 2008, pendant un essai en plongĂ©e dans l’ocĂ©an Pacifique. Au total 208 hommes – 81 militaires et 127 civils – se trouvent Ă  bord au moment de l’accident. En cause : une fuite de gaz frĂ©on Ă  la suite du dĂ©clenchement accidentel du systĂšme anti-incendie. Au moins 20 marins sont tuĂ©s par asphyxie et 21 autres blessĂ©es. 

Lire la suite sur:

https://www.leprogres.fr/defense-guerre-conflit/2021/04/21/les-pires-accidents-de-sous-marins-depuis-plus-de-30-ans

ARTICLES CONNEXES