Le G-7 exhorte la Russie à cesser les « provocations » contre l’Ukraine

Posted On 13 Avr 2021
Comment: Off

Le Groupe des 7 ministres des Affaires étrangères a publié lundi une déclaration  appelant la Russie à «cesser ses provocations» à la frontière entre l’Ukraine et la Russie.

Les ministres des Affaires étrangères – du Canada, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, du Japon, du Royaume-Uni et des États-Unis et le haut représentant de l’Union européenne – ont déclaré qu’ils étaient «profondément préoccupés par le renforcement continu des forces militaires russes. aux frontières de l’Ukraine et dans la Crimée illégalement annexée. »

Les ministres ont déclaré que les actions de la Russie représentaient des «activités déstabilisantes»PUBLICITÉ

«Nous appelons la Russie à cesser ses provocations et à désamorcer immédiatement les tensions conformément à ses obligations internationales», indique le communiqué. «En particulier, nous appelons la Russie à respecter les principes et les engagements de l’OSCE auxquels elle a souscrit en matière de transparence des mouvements militaires et à répondre à la procédure établie au chapitre III du Document de Vienne.»

«Nous soulignons notre profonde appréciation et notre soutien continu aux efforts de la France et de l’Allemagne à travers le Processus de Normandie pour garantir la pleine mise en œuvre des accords de Minsk, qui est la seule voie à suivre pour une solution politique durable au conflit», ont poursuivi les ministres. «Nous appelons toutes les parties à s’engager de manière constructive dans le Groupe de contact trilatéral sur les propositions de l’OSCE pour confirmer et consolider le cessez-le-feu.»

La semaine dernière, la mission américaine auprès de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a signalé que la Russie n’avait pas participé aux pourparlers visant à réduire la violence à la frontière comme l’Ukraine l’a demandé.

Des rapports indiquent qu’il y a plus de soldats dans la région du Donbass, dans l’est de l’Ukraine, qu’il n’y en avait pendant l’annexion de la Crimée en 2014.

secrétaire d’État Antony Blinken s’est entretenu lundi avec le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg , où ils ont discuté de l’agression croissante de la Russie.PUBLICITÉ

« Le secrétaire Blinken et le secrétaire général Stoltenberg ont discuté d’une série de questions, y compris la nécessité immédiate pour la Russie de cesser son renforcement militaire agressif le long des frontières de l’Ukraine et dans la Crimée occupée », a déclaré le département d’État dans un communiqué.

Blinken s’apprête à rejoindre un autre membre du Cabinet, secrétaire à la Défense Lloyd Austinau siège de l’OTAN à Bruxelles, en Belgique, pour des discussions sur la Russie ainsi que sur l’Iran et l’Afghanistan.

Il a été annoncé la semaine dernière que les États-Unis enverraient deux navires de guerre en mer Noire en réponse au renforcement militaire de la Russie. Les navires resteront en mer Noire jusqu’au 4 mai, selon le ministère turc des Affaires étrangères.

Lire la suite sur:

https://thehill.com/policy/international/547751-g7-urges-russia-to-stop-provocations-on-ukraine#.YHS-obZLMBQ.twitter

Related Posts