‘Si tu veux la paix, prépare la guerre!’ Lavrov dit que la Russie est prête à rompre ses relations avec l’UE si Navalny sanctionne l’économie

De nouvelles sanctions économiques envisagées à Bruxelles pourraient conduire la Russie à décider de renoncer complètement aux relations avec l’Union européenne, a déclaré le ministre des Affaires étrangères du pays dans des commentaires diffusés vendredi.

Dans un clip diffusé en avant-première pour une interview sur la chaîne YouTube Soloviev LIVE, Sergueï Lavrov a déclaré que Moscou envisagerait sérieusement de renoncer à ses relations avec le bloc dans un contexte de tensions croissantes.

On a demandé au diplomate si la Russie pouvait rompre les liens face à de nouvelles politiques hostiles évoquées par les chefs de l’UE. «Notre point de départ est que nous sommes prêts», a-t- il déclaré. «Si nous constatons à nouveau, comme nous l’avons vu à plusieurs reprises, que des sanctions sont imposées dans des domaines qui créent des risques pour notre économie.»

«Bien sûr, nous ne voulons pas nous isoler de la vie dans le monde, mais nous devons être prêts pour cela. Si vous voulez la paix, préparez-vous à la guerre », a-t- il souligné.

Des sourcils ont été soulevés à Moscou après que le chef de la politique étrangère de l’UE, Josep Borrell, ait annoncé qu’il mènerait la charge pour de nouvelles sanctions mardi. L’ancien ministre espagnol des Affaires étrangères avait été critiqué par des politiciens occidentaux au cours d’une rencontre cordiale, voire amicale, avec son homologue, Lavrov, dans le cadre d’une visite en Russie la semaine dernière. Cependant, de retour à Bruxelles, il a pris un ton tout à fait différent.

« Je voulais tester si les autorités russes sont intéressées par une tentative sérieuse de renverser la détérioration de nos relations et saisir l’opportunité d’avoir un dialogue plus constructif », a déclaré Borrell. «La réponse a été claire: non, ils ne le sont pas.»

«Je présenterai des propositions concrètes», a-t- il dit, ajoutant que les ministres auront la possibilité de débattre de toute mesure lors d’une réunion le 22 février.

L’UE et les États-Unis ont déclaré qu’ils envisageaient des sanctions à la suite de l’arrestation et de l’emprisonnement de la figure de l’opposition Alexey Navalny pour avoir enfreint les termes d’une peine de trois ans et demi avec sursis pour fraude. Il a été arrêté après son arrivée à l’aéroport de Moscou Sheremetyevo en provenance d’Allemagne, où il avait été transféré dans un état comateux l’année dernière à la suite de ce que ses partisans, et certaines organisations internationales, disent être un empoisonnement avec l’agent neurotoxique Novichok.

Lire la suite sur :

https://www.rt.com/russia/515345-lavrov-breaking-off-relations-eu-borrell/

Related Posts