Corée du Sud et États-Unis se préparent à organiser un exercice militaire combiné à la mi-mars

La Corée du Sud et les États-Unis se préparent à organiser leur exercice militaire annuel combiné de printemps le mois prochain, ont indiqué dimanche des sources.

L’exercice prévu a attiré l’attention, craignant que la Corée du Nord puisse utiliser l’exercice comme prétexte à des provocations dans les premiers mois de l’administration du président américain Joe Biden. Pyongyang a longtemps dénoncé ces exercices comme une répétition d’invasion.

Malgré les plaintes du Nord, la formation au poste de commandement simulée par ordinateur débutera probablement à la mi-mars, selon les sources.

Des consultations sont en cours entre Séoul et Washington pour décider des détails, y compris sa taille et son calendrier.

« Les discussions se sont poursuivies au niveau du travail et nous aurons une réunion pour finaliser la décision », a déclaré un responsable.

Les deux alliés organisent généralement des exercices combinés majeurs deux fois par an, ainsi que des exercices à plus petite échelle tout au long de l’année.

Mais ils ont reporté « indéfiniment » le programme de printemps en 2020 face à la nouvelle pandémie de coronavirus, et l’exercice estival s’est déroulé de manière réduite en août.

Des pourparlers sont également en cours sur le test de la pleine capacité opérationnelle (FOC), qui vise à vérifier si Séoul est en bonne voie pour remplir les conditions pour reprendre le contrôle opérationnel en temps de guerre (OPCON) des troupes sud-coréennes des États-Unis.

Le test devait avoir lieu en 2020, mais les deux parties n’ont pas été en mesure de le faire en raison de la situation COVID-19.

Aucun calendrier exact n’a été fixé pour la transition envisagée, bien que l’administration actuelle de Moon Jae-in ait espéré la reprendre dans le délai de Moon qui se termine en mai 2022. (Yonhap)

Lire la suite sur:

http://www.koreaherald.com/view.php?ud=20210214000048

ARTICLES CONNEXES