Les États-Unis ont évalué les perspectives de retour à l’accord nucléaire avec l’Iran

Posted On 19 Jan 2021
Comment: Off

Le retour éventuel des États-Unis au Plan d’action global conjoint (JCPOA) avec l’Iran n’est pas une question de proche avenir. Cela a été annoncé mardi 19 janvier par la candidate au poste de directrice du renseignement national des États-Unis Avril Haynes.

« [Le président élu américain Joe] Biden a indiqué que si l’Iran revenait pour se conformer à l’accord, il (Biden – N.D.E.) Nous ordonnera (les nouvelles autorités américaines – N.D.E.) De faire de même », a déclaré Reuters. Les mots de Haynes.

Dans le même temps, à son avis, les États-Unis sont loin de revenir sur cet accord.

Plus tôt le même jour, on a appris que Téhéran avait inclus le président sortant américain Donald Trump, le secrétaire d’État Mike Pompeo, le secrétaire au Trésor Stephen Mnuchin et le président par intérim des États-Unis sur ses listes de sanctions. Le secrétaire américain à la Défense, Christopher Miller, le chef de la CIA, Gina Haspel, et plusieurs anciens responsables.

La semaine dernière, les États-Unis ont élargi leur liste de sanctions contre des individus et des organisations en Iran. La liste comprenait deux personnes et 16 organisations.

Début janvier, le chef spirituel et dirigeant iranien Ali Khamenei a noté que le retour de Washington à l’accord nucléaire n’aurait de sens que si les sanctions étaient levées.

En 2018, Washington s’est retiré du plan d’action global conjoint (JCPOA) avec Téhéran, après quoi il a lancé une campagne pour exercer une pression maximale sur l’Iran, visant en fait à son étranglement économique. Le JCPOA a été signé avec l’Iran par les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU et l’Allemagne en 2015 afin de surmonter la crise liée au développement nucléaire de Téhéran.

Lire la suite sur:

https://iz.ru/1113666/2021-01-19/v-ssha-otcenili-perspektivy-vozvrashcheniia-v-iadernuiu-sdelku-s-iranom